30/03/2006

plein d'énergie

09:15 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2006

gratification

Progressivement vous découvrirez de nouveaux plaisirs, des parfums, des subtilités gustatives inconnues....

 

 

Tracez le bilan des améliorations que vous constatez depuis que vous avez cessé de fumer. Votre odorat et votre goût sont plus développés, vos vêtements ne sentent plus la fumée, finies les brûlures dues à la cigarette, votre haleine est plus fraîche, votre teint est plus clair, vous avez plus d'énergie, plus d'argent disponible, vous ajoutez des jours à votre vie, sans parler de la fierté que procure une telle réussite...! Refaites ce bilan chaque semaine durant les premiers mois et appréciez vos gains.

 

http://sun.ifrance.com/arret.htm

18:30 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2006

aprés l'arret du tabac

• Au bout d'un jour
Le monoxyde de carbone issu de la fumée est presque éliminée. La pression sanguine et le rythme cardiaque redeviennent normales. La toux est plus forte, c'est bon signe ! Vos poumons se décrassent.Votre organisme va être mieux oxygéné.

• Dès la première semaine
L'activité physique et respirer deviennent plus facile. Le goût revient et les aliments ont une nouvelle saveur. L'odorat s'affine.

• Après les 15 premiers jours
L'équilibre nerveux et le sommeil sont bien meilleurs.

• Le premier mois
L'encombrement bronchique et la toux diminuent, la voie s'éclaircie. Le soufle s'améliore. Votre teint n'est plus gris. Le risque d'infection diminue. On retrouve une certaine vigueur sexuelle. Votre confiance s'est renforcée et vous êtes fier de votre première victoire. Vous vous sentez plus libre.

• Dès 6 mois
Si vous avez grossis, votre poids est stabilisé. Vous êtes moins malade. Les inflammation et troubles chroniques se raréfient.

• Après 1 an
Le risque de maladies coronariennes et le risque de crise cardiaque ont diminué de moitié. Le risque de cancer continue à diminuer. Le fonctionnement de vos poumons à augmenté d'environ 10%

• Après 2 ans
Le risque d'infarctus du myocarde est redevenu celui d'un non-fumeur.

• Après 5 ans
Les risques de cancers de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, du pancréas et de la vessie sont réduits de moitié.

• Après 10 ans
Le risque de crise cardiaque redescend au même niveau que celui d'une personne qui n'a jamais fumé. Le risque de mourir du cancer du poumon est réduit de moitié.

• Après 15 ans
Le risque de cancer du poumon rejoint celui d'un non-fumeur.

17:18 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

24/03/2006

encore 2 ou 3 chiffres

 1 cigarette = 6 minutes de vie en moins.  
   Il y a 70 000 morts par an en France par le tabac, 
   soit 8 morts par heure.
  • cancer du poumon,  

  • cancer des lèvres, de la bouche, de la gorge, de l'œsophage,

  • angine et bronchite,

  • artérite des membres inférieurs,

  • coronarite et infarctus du myocarde,

  • cancer du pancréas,

  • cancer de la vessie,

  • cancer du col de l'utérus,

  • induction de leucémie chez le nouveau-né.

    Le tabagisme passif présente les mêmes dangers.

 

mêmes sources que ci dessus.

à venir et à dévellopper, l'insuffisance respiratoire, l'asthme.....

23:55 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

quelques chiffres

  

Sur les 70 000 morts annuelles dues au tabac, 
35 000 le sont par cancer, 
18 000 par maladies cardio-vasculaires, 
12 000 par maladies respiratoires 
et 5 000 par causes diverses

 

 

http://www.ac-bordeaux.fr/Primaire/sante/pathos.htm

23:53 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

hoho

23:48 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2006

goudron

       

14:12 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

pensez à eux aussi

Poster Jmst98  

11:14 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

beurk beurk et beurk

  order an ashtray today!

11:09 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tabac : test de Demaria

 

Chaque fumeur est unique. Afin de mieux cerner vos chances de succès, ce test évalue votre motivation avant le début du sevrage. Quelle est votre état d’esprit actuellement pour arrêter de fumer ? Etes-vous un fumeur indécis, un fumeur satisfait ou réellement prêt à arrêter. Ce test peut vous aider à choisir le bon moment.

 

Question 1 : J'ai consulté ce blog sur le tabac spontanément, par décision personnelle

Oui
Non

Question 2 : J'ai déjà arrêté de fumer pendant plus d'une semaine

Oui
Non

Question 3 : Actuellement, mon activité professionnelle est sans problème

Oui
Non

Question 4 : Actuellement, tout va bien sur le plan familial

Oui
Non

Question 5 : Je veux me libérer de cet esclavage

Oui
Non

Question 6 : Je fais du sport ou j'ai l'intention d'en faire

Oui
Non

Question 7 : Je veux être en meilleure forme physique

Oui
Non

Question 8 : Je veux préserver mon aspect physique

Oui
Non

Question 9 : Je suis enceinte ou ma conjointe est enceinte

Oui
Non

Question 10 : J'ai des enfants en bas âge

Oui
Non

Question 11 : J'ai bon moral actuellement

Oui
Non

Question 12 : J'ai l'habitude de réussir ce que j'entreprends

Oui
Non

Question 13 : Je suis plutôt d'un tempérament calme et détendu

Oui
Non

Question 14 : Mon poids est habituellement stable

Oui
Non

Question 15 : Je veux accéder à une qualité de vie meilleure

Oui
Non

 

10:45 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/03/2006

tue la cloppe

                                

18:33 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/03/2006

que vous inspirent ces deux photos???

 

23:04 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

23:01 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

23:00 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

23:00 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Dix règles d'or pour réussir à arrêter de fumer.

1

Fixez une date d'arrêt et respectez-là.

2

Après l'arrêt, évitez absolument de reprendre une cigarette, même une seule bouffée: le risque de rechute est trop important.

3

Débarrassez-vous de toutes vos cigarettes, briquets et cendriers.

4

Ecrivez la liste des inconvénients du tabac et des bénéfices de l'arrêt, et relisez-la pour vous motiver.

5

Utilisez un substitut nicotinique (patch, gomme à mâcher, tablette, inhalateur) ou prenez du bupropion (zyban). Ils atténuent les symptômes de manque (besoin impérieux de fumer, déprime, anxiété, irritabilité, insomnies, difficultés de concentration, prise de poids, appétit augmenté) et multiplient ainsi par deux vos chances de succès.

6

Demandez aux autres de ne pas fumer en votre présence. Les premières semaines, évitez les endroits où l'on fume.

7

Obtenez du soutien de la part de votre entourage et d'un professionnel de santé ou participez à notre forum de discussion.

8

Changez de routine pour éviter les endroits et les situations où vous aviez l'habitude de fumer ainsi que les personnes avec qui vous fumiez.

9

Utilisez des activités de diversion pour faire face au besoin urgent de fumer (p. ex. se promener, boire de l'eau, chewing gum). Le besoin urgent de fumer ne dure que 3 à 5 minutes et il suffit d'attendre que ça passe.

10

S'habituer à vivre sans tabac peut prendre du temps et demande souvent plusieurs tentatives.

Arrêter de fumer est une décision importante pour protéger votre santé
et celle de vos proches.

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer.

22:40 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

22:15 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

 

Test de Horn / test de dépendance psychique

 

On peut distinguer deux types de dépendance vis-à-vis de la cigarette : la dépendance physique qui est estimée par le test de Fagerström et la dépendance psychique. Cette dernière représente le besoin de maintenir ou de retrouver des sensations associées à l’action de fumer : le plaisir, la détente, le bien-être ou, au contraire, l’anxiété, le stress, la tristesse, etc. A cet effet, le test de Horn vous permet de "décrire" votre tabagisme et à identifier les facteurs qui vous poussent à fumer.

 

Question 1 : Je fume pour me donner un coup de fouet

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 2 : Je prend plaisir à tenir et à fumer ma cigarette

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 3 : Tirer sur une cigarette est relaxant

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 4 : J'allume une cigarette quand je suis soucieux

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 5 : Quand je n'ai plus de cigarettes je cours en acheter

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 6 : Je fume avec automatisme

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 7 : Je fume pour me donner du courage

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 8 : Le plaisir, c'est d'abord manipuler ma cigarette

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 9 : Il y a quantité de plaisirs dans l'acte de fumer

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 10 : Je fume quand je suis mal à l'aise

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 11 : Je ne suis pas dans le coup quand je ne fume pas

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 12 : J'allume une cigarette alors qu'une autre brûle dans le cendrier

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 13 : Je fume pour en imposer aux autres

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 14 : J'ai du plaisir à regarder les volutes de fumée

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 15 : Je fume même si je suis détendu

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 16 : Je fume pour oublier quand j'ai le cafard

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 17 : J'ai toujours besoin de manipuler quelque chose

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 18 : J'oublie la cigarette qui est dans ma bouche

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

22:15 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 

Calcul de la dépendance à la nicotine / test de Fagerström

 

Grâce à l'étiquetage, tout le monde est censé le savoir : "Fumer tue". Dans les faits pourtant, la plupart des fumeurs sous-estiment le danger pour leur santé. La nicotine cause-t-elle une dépendance ? Le tabagisme passif est-il vraiment dangereux ?… Un quizz pour avoir toutes les cartes en main.

 

Question 1 : Combien de temps après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ?

Dans les 5 minutes
De 6 à 30 minutes
De 31 à 60 minutes
Après 60 minutes

Question 2 : Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits où c'est interdit ?

Oui
Non

Question 3 : A quelle cigarette de la journée vous serait-il le plus difficile de renoncer?

La première
Une autre

Question 4 : Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?

10 ou moins
11 à 20
21 à 30
31 ou plus

Question 5 : Fumez-vous à un rythme plus soutenu le matin que l'après-midi ?

Oui
Non

Question 6 : Fumez-vous lorsque vous êtes si malade que vous devez rester au lit presque toute la journée ?

Oui
Non

22:14 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

quelques vidéos pour motiver les gros fumeurs à l'arret du tabac

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...alcool

l'alcool,

 il n'est pas nécessaire d'être ivre pour en mourir.

l'infirmière tabac et alcool - 14-03-2006, 22:08:41
Commentaires (0)
Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... 

l'infirmière tabac et alcool - 09-03-2006, 08:59:22
Commentaires (0)
Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...tabac

Test de Horn / test de dépendance psychique

 

On peut distinguer deux types de dépendance vis-à-vis de la cigarette : la dépendance physique qui est estimée par le test de Fagerström et la dépendance psychique. Cette dernière représente le besoin de maintenir ou de retrouver des sensations associées à l’action de fumer : le plaisir, la détente, le bien-être ou, au contraire, l’anxiété, le stress, la tristesse, etc. A cet effet, le test de Horn vous permet de "décrire" votre tabagisme et à identifier les facteurs qui vous poussent à fumer.

 

Question 1 : Je fume pour me donner un coup de fouet

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 2 : Je prend plaisir à tenir et à fumer ma cigarette

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 3 : Tirer sur une cigarette est relaxant

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 4 : J'allume une cigarette quand je suis soucieux

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 5 : Quand je n'ai plus de cigarettes je cours en acheter

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 6 : Je fume avec automatisme

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 7 : Je fume pour me donner du courage

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 8 : Le plaisir, c'est d'abord manipuler ma cigarette

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 9 : Il y a quantité de plaisirs dans l'acte de fumer

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 10 : Je fume quand je suis mal à l'aise

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 11 : Je ne suis pas dans le coup quand je ne fume pas

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 12 : J'allume une cigarette alors qu'une autre brûle dans le cendrier

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 13 : Je fume pour en imposer aux autres

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 14 : J'ai du plaisir à regarder les volutes de fumée

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 15 : Je fume même si je suis détendu

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 16 : Je fume pour oublier quand j'ai le cafard

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 17 : J'ai toujours besoin de manipuler quelque chose

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

Question 18 : J'oublie la cigarette qui est dans ma bouche

Toujours
Souvent
Moyennement
Parfois
Jamais

 

l'infirmière tabac et alcool - 09-03-2006, 08:52:32
Commentaires (0)
Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...tabac

 Calcul de la dépendance à la nicotine / test de Fagerström

 

Grâce à l'étiquetage, tout le monde est censé le savoir : "Fumer tue". Dans les faits pourtant, la plupart des fumeurs sous-estiment le danger pour leur santé. La nicotine cause-t-elle une dépendance ? Le tabagisme passif est-il vraiment dangereux ?… Un quizz pour avoir toutes les cartes en main.

 

Question 1 : Combien de temps après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ?

Dans les 5 minutes
De 6 à 30 minutes
De 31 à 60 minutes
Après 60 minutes

Question 2 : Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits où c'est interdit ?

Oui
Non

Question 3 : A quelle cigarette de la journée vous serait-il le plus difficile de renoncer?

La première
Une autre

Question 4 : Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?

10 ou moins
11 à 20
21 à 30
31 ou plus

Question 5 : Fumez-vous à un rythme plus soutenu le matin que l'après-midi ?

Oui
Non

Question 6 : Fumez-vous lorsque vous êtes si malade que vous devez rester au lit presque toute la journée ?

Oui
Non

 

l'infirmière tabac et alcool - 09-03-2006, 08:49:21
Commentaires (0)
Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...quelques vidéos pour motiver les gros fumeurs à l'arret du tabac

 

 

http://www.stop-tabac.ch/fr/Videos/

 

http://www.stop-tabac.ch/fr/welcome.html

22:14 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

 

 

* Elle contient plus de 4000 substances chimiques, dont du monoxyde de carbone, du formaldéhyde, du benzène, des oxydes d'azote, de l'hydrogène, du cyanure et du 4-aminobiphényle, une substance tellement toxique qu'elle est interdite depuis plus de 30 ans en milieu de travail.

* Elle contient du cyanure d'hydrogène (un gaz pouvant porter atteinte aux poumons) dans des proportions qui sont 160 fois plus élevées que les niveaux considérés comme dangereux.

* Elle contient les mêmes substances chimiques que la fumée inhalée par le fumeur.

* Le fait d'ouvrir une fenêtre ou d'avoir des purificateurs d'air ou des systèmes de ventilation ne vous protège pas adéquatement contre la fumée secondaire.

* Une fois la cigarette allumée, la fumée secondaire reste dans l'environnement (vos vêtements, vos cheveux, l'air ambiant...) et demeure toxique.

22:13 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |