23/04/2006

s'interroger sur le pourquoi

ben oui pourquoi est ce que je fume au fait????

17:15 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22/04/2006

pourquoi le tabagisme passif est il si nocif?

selon l'académie de médecine, la fumée de tabac constitue "la source la plus dangereusede pollution de l'air domestique, en raison de sa concentration élevée en produits toxiquesmais aussi parce que l'on y est exposé à tout ageet pendant des périodes beaucoup plus longues que cellesoù l'on subit une pollution atmosphérique extérieure."

18:59 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/04/2006

l'arret du tabac

Arrêter de fumer n'est pas une chose facile, cela nécessite quelques efforts. La plupart des ex-fumeurs n'ont pas réussi à s'arrêter du premier coup, mais ont eu besoin, en moyenne, de 3 à 4 tentatives. Comme dans les autres domaines, l'apprentissage se fait par la répétition. Pour y arriver, vous pouvez préparer votre tentative d'arrêt.
 

Diminuez peu à peu la consommation de cigarettes :

La méthode progressive est recommandée si vous fumez plus de 20 cigarettes par jour. Après avoir diminué votre consommation à 15-20 cigarettes par jour, vous pourrez tenter d’arrêter de fumer d'un seul coup, car il est illusoire de croire que vous pourriez tenir longtemps ce rythme sans augmenter à nouveau votre consommation.
Il est, tout d'abord, recommandé de supprimer les cigarettes qui ne semblent pas indispensables. Augmenter graduellement le temps entre 2 cigarettes, jusqu'à être capable de tenir plusieurs heures sans fumer. Sortir pendant 1 heure ou 2 sans emporter de cigarettes ou essayer de retarder le plus longtemps possible la première cigarette de la journée, sont un premier pas vers la réussite.
Si vous fumez après le réveil, prenez plutôt une douche ou préparez immédiatement votre petit déjeuner. Si vous avez l'habitude de fumer après avoir mangé, quittez la table tout de suite après le repas.
Evitez de constituer des réserves et d'acheter des cartouches de cigarettes.
 
Arrêtez d'un seul coup :

La plupart des ex-fumeurs ont arrêté d'un seul coup. Cette méthode est considérée comme étant la plus efficace.

Quelle que soit la méthode utilisée, avant d'arrêter de fumer, il est préférable de mettre tous les atouts de votre côté :

  • Fixez une date d'arrêt
    Il est bien plus facile de choisir une date qui ait une signification pour vous. Ceci vous permettra de vous en souvenir beaucoup plus aisément et sera plus facile pour comptabiliser votre temps d'arrêt de la consommation de cigarettes.
  • Prévenez votre entourage de votre décision :
    Les encouragements de l'entourage aident à "tenir". S’il est « moqueur », démontrez-leur que vous êtes le (la) plus fort(e).
  • Jetez votre paquet de cigarettes et votre briquet :
    A ce sujet, tout dépend des personnalités. Certains se sentiront rassurés à l'idée d'avoir une cigarette à leur portée, alors que d'autres préféreront être éloignés de toutes tentations.
  • Evitez les fumeurs et les lieux où l'on fume
    Cette méthode n'est pas très préconisée, il faut au contraire apprendre à vivre sans fumer aux côtés des fumeurs. Mais dans les débuts de la tentative d'arrêt, évitez tout de même les bars et autres lieux où vous avez l'habitude de fumer.
  • Ayez des activités de substitution
    Le sport est dans ce cas tout à fait indiqué. Il permet à la fois de lutter contre les problèmes de poids liés à l'arrêt et est un très bon exutoire.
  • Ayez une hygiène de vie correcte :
    Buvez beaucoup d'eau, privilégiez la vitamine C (fruits, crudités…), évitez les sucres et les sucreries, les graisses…
  • Prévoyez un soutien médical pour vous aider à arrêter de fumer définitivement

    Pour faire face au syndrome de sevrage ressenti lors de l'arrêt du tabac, contre l'envie irrésistible de fumer :

  • Il est recommandé de s'occuper l'esprit à tout autre chose, de se concentrer sur son travail ou de faire un exercice de relaxation.
    Il est aussi possible de boire de l'eau, mâcher un chewing-gum, un bonbon ou un fruit. Et surtout se rappeler que ces envies diminuent après quelques jours.
  • En cas d'irritabilité, d'énervement, de difficulté à se concentrer :
    Le meilleur moyen de lutter contre ces maux est d’avoir une vie calme pendant la période de sevrage, de bien dormir, de faire la sieste, ou d'aller se promener. En un mot, de se relaxer.
  • Contre le mal de tête :
    Dans ce cas, il est recommandé d’éviter de boire de l'alcool ou du café.
  • Face à une augmentation de l'appétit :
    Si une prise de poids est à craindre, il faut éviter les nourritures grasses, faire davantage d'exercice.
  • En cas de troubles du sommeil :
    Le soir, il est recommandé d’éviter de boire du thé ou du café, de préférer du lait chaud. Et surtout, de faire de l'exercice pendant la journée, mais pas en fin de journée ou en soirée.
  • En cas de dépression :
    Une dépression liée au sevrage tabagique disparaît avec le temps comme les autres signes de sevrage. Pour y faire face, il faut être actif, avoir des activités agréables, faire du sport ou des travaux manuels, parler avec une personne de confiance, éviter la solitude.
    Si la dépression persiste, il est nécessaire d’en parler à son médecin.

    11:13 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

    18/04/2006

    votre choix du substitut

    dépend de vos habitudes et de votre dépendance physique et gestuelle. faites vous accompagner par un professionnel pour  faite des bilans régulièrement .

    16:35 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    inhalateur, spray et pastille

      Les comprimés et pastilles

    Placé sous la langue ou à sucer, le comprimé ou pastille fond doucement en diffusant des quantités contrôlées de nicotine dans la bouche. En deux ou trois minutes, l'effet se fait sentir et l'envie de fumer s'estompe.

    L'inhalateur ou le spray

    Ce type de médicaments transmet la nicotine par le nez (spray) ou par la bouche (inhalateur). La nicotine transmise à chaque pulvérisation va calmer le besoin de cigarette

    16:32 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    un médicament existe pour vous dégouter du tabac, demander un avis à votre médecin

    un petit message à titre indicatif :

     

    lorsque tout a échoué, le Zyban peut être un choix à envisager avec son médecin, et jamais sans ce dernier du fait des risques liés à son utilisation.

    ce ne sera jamais utilisé en première intention. 9 semianes de traitement à débuter 1 semaine avant l'arret. c'est un médicament de la classe des antidépresseurs.

     

    Les principaux inconvénients du Zyban sont l'insomnie, assez fréquente et les risques d'allergie ou d'épilepsie

     

     

    16:21 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

    12/04/2006

    gommes

    Gommes nicotine

     

    En général en début de sevrage il faut en utiliser huit à douze par jour. La sensation de manque s’atténue deux à trois minutes après la prise.

    Il faut préciser au patient que la gomme ne doit pas être utilisée comme un chewing-gum, mais à l’inverse, mâchée très lentement et que la salive ne doit pas être déglutie ; dans le cas contraire, il risquerait d’avoir des effets indésirables buccaux ou gastriques.

     

    lisez bien les notices.

    19:20 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    patch

                                  

    Le patch permet donc une action du médicament plus constante. diffusion à vitesse constante et continue par le patch

     

     

    Le patch permet de ne faire qu’un seul geste par jour pour assurer son sevrage. Mais il ne permet pas de gérer d’éventuels besoins de nicotine ponctuels. Ce petit défaut peut être compensé par la prise occasionnelle d’une gomme contenant de la nicotine par exemple

     

    il faut prévoir 1é semaines minimum en diminuant les doses régulièrement avec l'avis de votre médecin traitant par exemple.il y a des patch de 24 heures et de 16 heures, le patch commence à agir au bout de 2 heures aprés l'application.

     

     

    19:09 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    vous pouvez vous faire aider par un substitut.

      

    patch                        gommes                     

     

     

    inhalateur                    pastilles

     

    Les substituts nicotiniques triplent les chances de réussir le sevrage dans les trois premiers mois et les doublent sur un an, il n'y a pas à hésiter. Le budget ne doit pas être un frein à l'arrêt du tabac puisque, qu'elle que soit la méthode utilisée, cela vous coûtera moins cher que votre consommation habituelle de cigarettes. Si l'envie de fumer est trop forte, pensez à augmenter les doses plutôt que de craquer.


     

     

    et évidement l'arret  sera progresseif, surtout ne vous précipitez pas.....

     

    choisir son substitut en fonction de son mode de vie.

    il existe toujours une méthode efficace adaptée à chaque fumeur. C’est à lui de trouver la méthode la mieux adaptée à son état d’esprit et sa motivation.

    19:06 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    11/04/2006

    salut toi..!!!!

    11:49 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    tabagisme passif

    08:03 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    07/04/2006

    Qu'est-ce qui coûte

     

    Les cigarettes et leur attirail de briquets, d’allumettes et de cendriers.

    Les lavages fréquents des vêtements qui puent.

    Les tapis, rideaux, nappes, draps, etc., qu’il faut laver souvent aussi.

    Les trous dans les vêtements, nappes, rideaux, meubles, draps, tapis, etc.

    Les shampoings, eaux de Cologne, déodorants, pâtes dentifrice, menthes pour l’haleine - tous destinés à masquer les mauvaises odeurs.

    Les soins dentaires et médicaux.

    Les assurances sur la vie parfois majorées.

     

    15:13 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    Le tabac et l'argent qui part en fumée

    Pour une consommation d'un paquet par jour à 5 euros (32,80 francs)

    Avec les dépenses tabagiques, le cochon-tirelire n'est plus un bon port pour la monnaie...

    Coût des cigarettes
    au fil des ans

     

    1 an =
     
     1 825 euros
     (11 971 francs)
     
    2 ans =
     
     3 650 euros
     (23 942 francs)
     
    3 ans =
     
     5 475 euros
     (35 914 francs)
     
    4 ans =
     
     7 300 euros
     (47 885 francs)
     
    5 ans =
     
     9 125 euros
     (59 856 francs)
     
    6 ans =
     
     10 950 euros
     (71 828 francs)
     
    7 ans =
     
     12 775 euros
     (83 799 francs)
     
    8 ans =
     
     14 600 euros
     (95 770 francs)
     
    9 ans =
     
     16 425 euros
     (107 741 francs)
     
    10 ans =
    pour un couple =
     
     18 250 euros
    36 500 euros
     (119 712 francs)
    (239 424 francs)
     
    11 ans =
     
     20 075 euros
     (131 683 francs)
     
    12 ans =
     
     21 900 euros
     (143 655 francs)
     
    13 ans =
     
     23 725 euros
     (155 626 francs)
     
    14 ans =
     
     25 550 euros
     (167 597 francs)
     
    15 ans =
     
     27 375 euros
     (179 568 francs)
     
    16 ans =
     
     29 200 euros
     (191 539 francs)
     
    17 ans =
     
     31 025 euros
     (203 511 francs)
     
    18 ans =
     
     32 850 euros
     (215 482 francs)
     
    19 ans =
     
     34 675 euros
     (227 453 francs)
     
    20 ans =
    pour un couple =
     
     36 500 euros
    73 000 euros
     (239 424 francs)
    (478 849 francs)
     
    21 ans =
     
     38 325 euros
     (251 396 francs)
     
    22 ans =
     
     40 150 euros
     (263 367 francs)
     
    23 ans =
     
     41 975 euros
     (275 338 francs)
     
    24 ans =
     
     43 800 euros
     (287 309 francs)
     
    25 ans =
     
     45 625 euros
     (299 280 francs)
     
    26 ans =
     
     47 450 euros
     (311 252 francs)
     
    27 ans =
     
     49 275 euros
     (323 223 francs)
     
    28 ans =
     
     51 100 euros
     (335 194 francs)
     
    29 ans =
     
     52 925 euros
     (347 165 francs)
     
    30 ans =
    pour un couple =
     
     54 750 euros
    109 500 euros
     (359 136 francs)
    (718 273 francs)
     


     

     

    15:13 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    1825 euros

    que feriez vous avec1825 EUROS ?

    15:04 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    budget chiffré

    5 euros x 365 jours = 1 825 euros par an = un grand séjour à la montagne par personne tous les ans (11 971 F)

    15:02 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    05/04/2006

    TABAC : Où EN SUIS-JE ?

     

    • Mes habitudes ? 
    - Âge du début
    - Anxiété ou déprime calmée par le tabac ?
    -
    Est-ce que j'inhale la fumée ?

    • Mes coups durs ?

    - Mon souffle : déjà court ?
    - Le parfum d'une fleur,
       la saveur d'une tomate : envolés ?
    - Le plaisir à fumer : de moins en moins ?
    - Le manque me rend-il irritable ? 
    - Toujours à craindre d'être à court de tabac ?

    - Mon teint : fané ? Ma voix : éraillée ?
    - Mes gencives en mauvais état ?
    - Tabac + pilule ? Risque d'embolie.
    - Fécondité en panne ? Défaillances masculines ?
    - Enceinte ? Risque de naissance prématuée ; puis de bec-de-lièvre. La grossesse est le moment idéal pour arrêter de fumer.
    - Ménopause précoce, ostéoporose ? 

    - Bronchite chronique : essoufflement, toux, crachats sanglants ou non, congestions pulmonaires, étouffement progressif ? 
    - Cancer, surveiller :
       poumon, oesophage (passage des grosses   bouchées), gorge, langue, vessie. 
    - Infarctus, hypertension, palpitations ? 
    - Artères des jambes et des doigts obstruées.
    - Rechutes d'ulcère du duodenum ?

    - Vision des couleurs : vert, rose ?
    - État de mes gencives 

    • Me libérer : facile ou pas ?

    - Combien de cigarettes par jour ?
    - À quelle heure, la première cigarette ?
    - État de manque en cas d'arrêt : difficulté à me concentrer, insomnie, anxiété, irritabilité,   dépression ?

    • Ma propre expérience ?
    - Qu'est-ce qui a le moins mal marché :

       stop… ou diminuer ?

    • Suis-je motivé ?
    - Ma liberté ? Mes enfants et mon conjoint enfumés ? Mon sport ? Le coût ? Une grossesse ? La pollution ?
    - Oui, la pollution est la première cause des maladies et des décès prématurés, mais quelle pollution ?
    On préfère crier contre la pollution par les autres…
    La quasi-totalité des pollutions dangereuses sont-elles celles que chacun s'inflige à soi-même par le trop : trop dans mon  cendrier, peut-être aussi mon verre, mon assiette, mon carburateur et mon armoire à pharmacie ?


    - Réellement envie d'arrêter ? 
    - Arrêter valoriserait-il mon image ?
    - Est-ce que je crois que j'y réussirai
    - Et que je tiendrai plus de six mois ? 

    Mon entourage et mon médecin m'aideront-ils ?

    - En éloignant de moi les fumeurs et les buveurs ?
    - Si je prends du poids ?
    - En cas de contrariétés, conflits, dépression ?

    - Dès l'instant où mon choix sera d'arrêter, je ne finirai pas les paquets en train : poubelle !
    En 3 jours, je serai moins essoufflé,
    En 15 jours, la toux s'en ira., et j'économiserai
    1800 euros par an, rien qu'en tabac.

    • Enfin, respirer la fumée des autres, c'est le "tabagisme passif".
      - Pour les enfants :
    un risque accru d'asthme, de bronchites, d' otites et même de mort subite.
      - Pour les adultes : un risque accru d'infarctus.

     

     

    http://perso.wanadoo.fr/sante-infofb/tabac_alcool_questionnaire.htm


    17:45 Écrit par l'infirmi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |